Numéros à l'unité

16,00 €

Bâti & Isolation 32

Sommaire

DOSSIER. L’ITI ou l’ITE ? Le match n’aura pas lieu.

EN PERSPECTIVE. Soprema parie sur les matériaux éco-sourcés.

REFERENCES. Boulogne-Billancourt. L’île Seguin rompt ses amarres.

SAGA DES ISOLANTS. Polyuréthane, l’atout de la performance thermique.

FOCUS. Matériel. Les machines à projeter. Isoler par projection.

REPERES Formation. Pôles d’avenir et de formation Ecurey. Un plateau, des formations

METIER. Devenir… Constructeur de maison à ossature bois.

Bâti & Isolation 32

Edito

ITI vs ITE : ce combat qui n’aura pas lieu

Il y a eu Marcel Cerdan - Jake La Motta, en 1949, Georges Foreman - Mohamed Ali, en 1974, Sugar Ray Leonard - Marvin Hagler, en 1987, Arturo Gatti - Micky Ward, en 2002 et Floyd Mayweather - Oscar De La Hoya, en 2007… Sans doute, les cinq plus grands combats de l’histoire de la boxe. Des duels, qui ont toujours vu un gagnant et un perdant.
L’année même où Mayweather bâtit De La Hoya, a vu la tenue du Grenelle de l’Environnement, à Paris. Une rencontre d’un autre genre où les gants ont cédé la place aux attaché-cases. Et d’où sont sorties des notions, telles que “l’étanchéité à l’air” ou “les ponts thermiques”, et ayant abouti à la mise en place de la Réglementation thermique 2012.
Tout était en place pour assister à un nouveau duel. D’un côté, l’iconique isolation thermique par l’extérieur, le “King du mur à la française”, sur le ring depuis les années 1970. De l’autre, l’isolation thermique par l’extérieur, “L’habilleur de façade”, qui a remporté tous ses combats en Europe et dans le monde. Un seul titre manque à son palmarès - la France - et il semble être le favori… Mais c’était sans compter la crise de 2009, puis la chute du prix du pétrole. De quoi marquer le pas des rénovations thermiques, laissant le temps à l’ITI de préparer la rencontre, à grands coups d’essais au CSTB. Les coups ont certes plu, mais le K.O. attendu ne s’est pas produit. Et d’adversaires, les deux solutions sont presque devenues complémentaires. D’autant qu’un troisième combattant, qu’on avait oublié d’annoncer, s’est invité à la fête. Dans ce contexte, l’isolation répartie a même su bien tirer son épingle du jeu. In fine, le véritable gagnant de ce “duel à trois” est l’isolation tout court…

Frédéric Gluzicki
Directeur de la publication