Numéros à l'unité

16,00 €

Bâti & Isolation 28-29

Sommaire

EN PERSPECTIVE. Soprema : A la conquête du monde.

DOSSIER. L’ITE : la nouvelle donne de 2017.

REFERENCES. Paris. Bois, béton, acier : Un trio gagnant.

SAGA DES ISOLANTS. Performance des isolants : le λ ne fait pas tout.

EVENEMENT. Artibat. Il était une fois dans l’Ouest.
Equipbaie-Metalexpo. Fenêtre ouvert sur l’innovation.

METIER. Ingénieur thermicien : « Adapter les consommations aux besoins des utilisateurs ».

Bâti & Isolation 28-29

Edito

Fouette cocher

Le 30 mai 2016 marque-t-il un grand tournant dans l’isolation thermique par l’extérieur ? Seul l’avenir nous le dira… En attendant, la Loi de Transition Energétique change la donne, en ce qui concerne les travaux, touchant à la rénovation des façades, des toitures ou des aménagements de combles. Ainsi, dès le 1er janvier 2017, ce nouveau dispositif doit s’appliquer aux secteurs résidentiels, tertiaires et aux bâtiments publics. Le principe en est simple : les maîtres d’ouvrage seront dans l’obligation de réaliser des travaux d’ITE, sous réserve que l’opération de rénovation touche au moins 50 % de la surface concernée… Le législateur a prévu des dérogations en cas de conflits avec d’autres réglementations, comme la protection du patrimoine bâti. Du bon sens pour préserver la belle expression architecturale… Donc pas de risque de voir disparaître les façades haussmanniennes à Paris, pour ne citer qu’elles. Ce qui m’empêche pas certains de s’inquiéter de voir le masquage ou la disparition pure et simple des façades d’origine. En effet, si certains bâtiments méritent que l’on pose la question de la préservation de leur architecture, d’autres, au contraire - et sans doute pas une minorité -, vont largement gagner en esthétique. Pour le bien de tous ! Cette Loi de Transition Energétique est vraiment la bienvenue et donnera, il faut l’espérer, un bon coup de fouet au secteur de la rénovation.

Frédéric Gluzicki
Directeur de publication